au coeur de la fleur au coeur de la fleur
au coeur de la fleur

Diaporama

Gabriella: combat pour la vie ,26 chirurgies et 6 épisodes de mort clinique.

Témoignage envoyé par “Fleur Essence Society”

Cela peut paraître étonnant que des substances apparemment douces comme les essences florales puissent sauver la vie de quelqu’un, mais c’est exactement ce que Gabriella Castillo Holley relève dans notre Fleur Essence Society.

Ce témoignage est remarquable en démonstration de l’utilisation efficace des essences de fleur lors d’une intervention aiguë, en assumant des séances régulières et suivies pour parvenir à une transformation rapide.

Gabriella était saine et libre de toute pathologie jusqu’au jour ou elle contracte une gangrène sévère à l’âge de 44 ans, dans un hôpital du Venezuela, après avoir reçu des injections contaminées. Seize chirurgies pour atténuer son infection ont été nécessaire à l’Hôpital Centro International de Medicina (CIMA) à San José, Costa Rica. Gabriela a subi une chirurgie réparatrice à l’hôpital Angeles Pedregal à Mexico, Mexique, où encore une fois, les bactéries redeviennent actives. Après un total de vingt- six chirurgies dévastatrices, elle endure six épisodes différents dans lesquels les médecins l’ont diagnostiquée “cliniquement morte”.

Bien que Gabriela ait survécu à ces épreuves médicales, elle a été anéantie dans son corps et son âme. Elle souffre notamment d’attaques de panique extrêmes. Elle se rend compte que la médecine classique ne peut lui fournir aucune aide pour son complet rétablissement.

Gabriela se tourne alors en Suisse, vers un praticien d’essence florale, Bruno Gérard.

Il constate immédiatement qu’elle est au bord de la mort physique en raison de la dissociation extrême de son corps. Panique post-traumatique: Incapacité de l’âme de rétablir un ancrage physique. En conséquence des ses nombreuses interventions chirurgicales et anesthésies, Gabriela s’est dissocié de son corps. Elle se sent engourdie et paralysée et n’a plus d’intérêt pour la vie physique. Elle est dans une détresse extrême.

Bruno Gérard va guider la guérison de son corps et de son âme. Il découvre le rôle pivot de Rock Rose et de l’élixir floral Rosemary  qui vont aider son âme à réintégrer (incarnation) son corps, et rétablir sa présence physique sur terre.

Gabriela va suivre des séances régulières et suivies pour parvenir à une transformation rapide.

Bruno Gérard considère la thérapie florale comme une pièce maîtresse de sa pratique, car il estime que la guérison de tous implique l’alignement de l’âme avec le corps.

Il entreprendra le traitement de Gabriela par la prise d’essence florale de façon intensive, avec une série de formules évoluant tous les quatre jours, afin de répondre à son état précaire, mortel, avec ses réalités, ses émotions changeantes au fur et à mesure du processus.

Les combinaisons d’essences suivantes ont été utilisées dans les premières séances de thérapie de Gabriela:

  •  Rock Rose, Baby Blue Eyes, Onagre et Chicory
  •  Gorse, Borage, et Baby Blue Eyes
  •  Chicory, Tubéreuse, Centaury
  •  Crab Apple, Impatiens, Mimulus
  •  Borage, Onagre, Rose sauvage de Californie
  •  Mariposa Lily, Chaparral
  •  Mountain Pride et Penstemon

Les méthodes de guérison du programme thérapeutique de Bruno Gérard ont aidé Gabriela à trouver le courage de surmonter la peur, de purifier, de revitaliser son corps physique et de sentir à nouveau la chaleur de l’amour humain.

À la fin du programme initial de Bruno Gérard, Gabriela a retrouvé son appétit pour la nourriture. Elle rayonne d’énergie, et ses attaques de panique ont disparu…

Environ deux mois après la thérapie intensive de Gabriela avec Bruno Gérard, elle a traversé une crise de guérison profonde, fondamentale.

Comme une stratégie de survie pendant sa crise médicale intensive, l’esprit de Gabriela avait appris à se déconnecter de son corps automatiquement.

Par exemple, dans l’un des épisodes de mort clinique, à la suite de son intervention chirurgicale (13) Gabriela a déclarer ceci “je flottais délicieusement comme un fantôme” à l’extérieur de mon corps.

Même si Gabriela avait retrouvé un certain niveau de santé physique, elle avait senti que son esprit n’était plus totalement aligné avec son corps. Une partie essentielle de sa conscience recherchait alors une existence indépendante et parfois même abritait des pensées suicidaires.

Ces types d’émotions sont communs à beaucoup de ceux qui ont rencontré de prés l’expérience de mort ou des traumatismes corporels extrêmes, mortels.

C’est en examinant ce domaine souvent négligé du traumatisme émotionnel que Gabriela a découvert le rôle de guérison et de transformation des essences florales.

Durant un épisode particulièrement aigu, Gabriela a ressenti intuitivement la nécessité d’utiliser Rock Rose, puis Rosemary à des fréquences intensives.

Elle décrit un processus d’incarnation profond avec l’aide de l’essence florale Rosemary.

“C’est comme si Rosemary savait quand me pousser, quand avancer, me donner la force…”

Le sentiment de compression que Gabriela avait ressenti à l’hôpital lorsque son âme s’était réincarnée dans sa gaine corporelle était pénible, mais avec l’aide de l’essence florale Rosemary, Gabriela a reconnu le processus comme bénéfique: “Je sentais la douleur, comme si j’avais eu des milliers de livres, sur ma poitrine me collant au fond de mon lit, me coupant ainsi le souffle…La voix qui, à l’hôpital, me disait de revenir, était de retour, mais cette fois pour m’aider”.

Au cours d’une semaine de thérapie intensive, Gabriela a ressenti un changement spectaculaire: “petit à petit, j’ai commencé à me sentir vivante, pleine d’énergie. Je me sentais sublime et même sexy, je sortais danser, j’allais au cours, j’avais tellement faim que j’ai mangé comme un chauffeur de camion! Ma peau était incandescente.”

Juste avant le premier bouquet d’essences de fleur de Bruno Gérard

mxcpclip_image004

Un jour après stabilisation avec les essences florales

mxcpclip_image006

Une semaine après soins intensifs Rock Rose et essence florale Rosemary

mxcpclip_image008

 

Aider les autres suite à un traumatisme post-chirurgical.

Gabriela retourne au Costa Rica

Après avoir suivi Bruno Gérard pendant plusieurs mois en Suisse, Gabriela est retournée au Costa Rica, prenant une trousse d’essences de fleur avec elle.

Elle s’est sentie pleine de compréhension et de compassion pour ceux qui souffrent de traumatismes

  •  Rock Rose – pour répondre aux besoins de l’âme, pour trouver son courage lors de circonstances extrêmes
  • Sweet Chestnut – pour calmer les états intenses de désespoir et de solitude, marqués par la panique, l’anxiété et les cauchemars
  • Penstemon – pour aider le corps à persévérer malgré l’angoisse et les difficultés, surtout lors de blessures ouvertes
  • Echinacea – pour stimuler la réponse immunitaire et aider l’âme à établir la relation à soi
  • Holly – sentir un sentiment d’unité, d’amour, de complétude et de connexion avec d’autres après un isolement profond
  • Rosemary et Rock Rose – utilisées intensivement ensemble pendant une semaine pour établir un alignement complet de la matrice corps-âme, dissiper les craintes et apprendre à faire confiance à nouveau, dans la sécurité et la chaleur du corps physique
  • Nicotiana – pour rétablir la connexion de santé avec le monde naturel, après l’accouchement à l’hôpital

Concernant les qualités bénéfiques de Nicotiana, Gabriela note une qualité particulière de guérison qui est souvent oubliée en réadaptation médicale, “Nicotiana donne lien avec la Terre mère, aidant les gens à respirer plus profondément, comme ils le font quand ils sont détendus dans la Nature”.

Les Indiens des Andes enseignent que notre mère la Terre (Pachamama) absorbe toutes les énergies négatives à travers la plante de nos pieds nus. » Elle utilise cette essence avec une attention particulière à l’application topique sur les points de pouls du poignet, du front et dans tout le corps.

Originaire de Caracas (Venezuela), Gabriela a commencé sa carrière comme directeur du Ballet National, dans le théâtre Teresa Carreño, l’un des plus importants en Amérique du Sud. Plus tard dans la vie, elle devient aussi architecte. Gabriela a maintenant une vie internationale bien remplie, avec sa famille, le mari et le travail de guérison en Suisse, le Costa Rica et San Francisco. Gabriela étudie avec Bruno Gérard, cours de formation du Centre de Bach en Angleterre et a participé aux cours professionnels de FES 2010.

Elle a un intérêt particulier pour travailler avec des personnes qui se sentent coupées d’une partie de leur vie, ceux qui ont subi des traumatismes comme l’enlèvement, les innocents qui ont été emprisonnés ou des personnes qui traitent de questions telles que la perte d’un être cher, ou la perte d’un emploi de longue durée.
Elle continue de faire du bénévolat dans les hôpitaux en utilisant des essences où elle le peut et où elles sont nécessaires.

Sur base de sa propre guérison spectaculaire et sur celle de bien d’autres personnes qu’elle a pu aider, Gabriela croit aux essences florales — plus que tout autre thérapie —pour aborder l’unité de la personne, l’esprit et l’âme avec le corps.

La première traduction française du texte original anglais a été retravaillée.